mercredi 20 juin 2018

Métamorphoses d'Ericka Duflo





Résumé :
Depuis le décès de sa mère, rien ne va plus. Senna décide de changer de personnalité. Elle ne fréquente plus les mêmes amis, rentre tard le soir et se fait souvent renvoyer de l'école. Sa relation avec son père se dégrade. Seule tante Eva semble la comprendre et la soutenir dans ces moments difficiles. Mais tout cela n'est rien comparé aux symptômes que Senna ressent depuis quelques mois et qui vont en s'amplifiant : une marque boursouflée et douloureuse s'étale sur son dos, elle a des migraines et fait des cauchemars. Lorsqu'elle commet un énième dérapage, c'est la goutte de trop : son père l'envoie dans un pensionnat en Alaska. Dans sa nouvelle école, elle rencontre un garçon aussi mystérieux qu'effrayant, Ian. Elle apprend à ses côtés que certaines créatures dites « imaginaires » existent réellement. Selon Ian, les symptômes de Senna sont la preuve irréfutable qu'elle n'est pas humaine et subit une métamorphose. Ils cherchent donc tous les deux à découvrir les véritables origines de la jeune fille.

Mon avis :
J’en avais entendu parler maintes et maintes fois sur le forum de Livraddict. Tout le monde disait que c’était un ouvrage intéressant et captivant. C’est ainsi que j’ai voulu tenter ma chance en le lisant. Petit récapitulatif : je suis passée par une grande phase de panne de lecture due à mon travail. Je n’ai clairement pas le temps pour m’adonner de manière constante à ma passion. Mon blog est laissé pour compte, car je n’ai pas trouvé d’autres personnes pour l’alimenter (d’ailleurs je profite pour jeter ma bouteille à la mer, si vous êtes intéressé contactez-moi ;) ).

Bref ! Ericka Duflo est une auteure originaire de Guadeloupe. Je suis guadeloupéenne, je me devais de lire son livre. En plus, j’avais besoin de nouveauté, d’originalité, de fantaisie pour changer mon quotidien. Et, je n’ai clairement pas adhéré au récit… et j’en suis vraiment désolée. Je ne veux blâmer personne, on ne peut pas plaire à tout le monde ! J’ai essayé mais han han (=nan), ce n’est pas pour moi. Et comme j’avais déjà acheté le tome 2, je vais m’y atteler sans grande conviction.

Je pense que cette saga est à destination d’un public d’adolescents. L’écriture est douce, fluide, on se met tout de suite dans le bain. On est très proche de Senna et des changements qui bouleversent sa vie au quotidien. Mais alors où ça a failli ? Clairement, il y avait trop de suspense, trop de mystères sur l’identité même de Senna. Et quand enfin j’ai eu connaissance du pourquoi du comment (vers la fin), j’ai été tout simplement déçue. Pas d’émerveillements, rien. Avec le personnage d’Ian maintenant, j’ai ressenti une certaine distance avec lui. Il n’a pas été mon chouchou désolé !

Mon souhait final serait que le tome 2 me plaise davantage. Et si c’est le contraire j’offrirai ces deux tomes à une adolescente de mon entourage qui aime lire ;) !

samedi 31 mars 2018

La mélodie des jours de Lorraine Fouchet



Résumé : Se croire seule pour traverser une épreuve, et découvrir qu'on ne l'est pas... L'histoire de Lucie est une belle histoire d'amour et d'amitié, d'entraide et de solidarité.
Aujourd'hui, on guérit du cancer du sein s'il est pris à temps. C'est ce qu'on dit à Lucie, et c'est vrai. Sauf que... Si on est maman célibataire d'une fillette de onze ans qu'on tient à protéger, et si on se retrouve seule dans une nouvelle ville où on ne connaît personne, où trouve-t-on le soutien pour traverser vaillante l'espace incertain qui sépare le diagnostic de la fin du traitement ? Pour dépasser la peur, pour supporter la radiothérapie, pour remonter en piste en étant à la fois plus forte et plus fragile qu'avant ? Grâce au Site des Voisins, un site Internet de proximité, Lucie va découvrir, au fil de son traitement, de vraies amitiés qui, virtuelles au départ, vont devenir réelles, reconstruire autour d'elle une famille comme elle n'osait plus en rêver. Et puis il y a ces lettres d'amour qu'elle reçoit chaque jour, sous forme de chansons, comme pour mieux redonner au mot « espoir » les couleurs et la force de vie que la maladie menaçait de lui voler.

Genre : Contemporaine.

Mon avis : Tout d'abord je commencerais ainsi... Ma copine Lo' m'a envoyé un colis avec dedans pas mal de petites choses inouïes et ce bouquin. Elle m'a assuré qu'il était agréable à lire et qu'il y avait une histoire d'amour dedans (ouiiii les histoires d'amour c'est mon kiff'). Bref, j'ai joué le jeu, je me suis alors plongée dedans. C'est une histoire douce, délicate, une mélodie de mots penchés sur un papier. J'ai été conquise, l'écriture est simple et musicale avec une approche nouvelle. Les personnages se rencontrent grâce à un réseau social appelé "Le site des voisins". La solidarité y règne avec des principes basés sur l'échange et le service. On y découvre des personnages hauts en couleur, différents les uns des autres et surtout on y rencontre Lucie qui a peur face au cancer qu'elle a contracté. L'auteure a voulu abordé un sujet difficile avec douceur, humour et joie de vivre ! Une lecture agréable qui vaut un beau 15/20. 

mardi 13 février 2018

Wild & Rebel - Tome 1 d'Oly TL

Couverture Wild & rebel, tome 1


Résumé : Natasha est chroniqueuse pour un journal parisien. Un matin, la nouvelle tombe : elle a été choisie pour couvrir le retour médiatique de celui que l’on surnomme… « La Bête ».Tom Wilde, torride célébrité néo-zélandaise, a en effet disparu des écrans depuis cinq ans. Personne ne sait où il se terre ni ce qu’il devient. Jusqu’à aujourd’hui.
La Bête veut sortir de l’ombre et redorer son image. Et c’est Natasha qu’on envoie sur le terrain ! Une chance ou un cauchemar ?
Obligée de le rejoindre dans son antre sur une île quasi déserte alors qu’elle ne jure que par ses soirées citadines, Natasha est loin d'être ravie.Comment va-t-elle gérer cet homme aussi attirant que lunatique, aussi abject avec les femmes qu’imprévisible ? 
De toute manière, il peut bien être sauvage, elle restera rebelle ! 

Genre : Romance.

Remerciements : Je tiens à remercier chaleureusement BMR éditions qui m'a fait confiance pour lire ce roman malgré le fait que j'avais disparu de la toile et cela pendant un bon moment.

Mon avis : Eh oui comme je le disais précédemment après vous avoir abandonné un bon moment suite à une panne livresque de trois mois, j'ai succombé pour le résumé en consultant mon compte Netgalley. 

Ce roman ne fait pas partie malheureusement de mes coups de cœur et je vous explique pourquoi. 

Déjà laissez-moi vous citer les éléments que j'ai aimés
- L'accessibilité à l'écriture. Une fluidité, sans prise de tête, une lecture facile que j'ai trouvé délicieuse dans la première partie du roman. Je sépare en effet le roman en deux parties, une que j'appellerai "la découverte de l'autre" et une autre "Complexité d'une relation". Donc dans cette première partie, on a pénétré dans un jeu de séduction entre deux personnages que bien des critères opposent (caractères, classes sociales, vies ...). L'auteure a choisi d'utiliser pour affirmer ce jeu de séduction l'humour qui est un ingrédient phare à une bonne romance.

- Les personnages. Surtout celui de Natasha et sa démarche de jeune racaille. C'est tellement rare que le personnage principal soit une métisse (confidence à l'auteure : chapeau ;) ! Je suis tout le temps dans l'attente de voir dans un roman un métis, un noir, un arabe...- donc merci). Et celle-ci c'est un vrai cas entre ses "putain", ses clopes et ses pétages de plombs soudains; elle m'a éclatée. Tom, lui, l'inaccessible Bête indomptable, m'a totalement enchantée quand il était sur son bout d'île dans la première partie du roman. Je me disais que la petite Natasha était tombée sur un drôle de coco. Avec ses "fuck", son petit côté naturiste et le mystère qui plane sur lui, j'étais bien accrochée au roman.

Mais 

Eh oui, il y a un gros MAIS, je l'ai trouvé au fil de la lecture (on est dans la partie deux) trop long. Les "je suis attaché à toi mais j'ai des blessures profondes donc je te fais souffrir un max" m'ont carrément déçue. Trop de tortures !!! J'aime pas !

Du coup, je ne ferais pas long feu, je lui attribue la notation de 15/20 avec l'immense plaisir tout de même de lire la suite.

vendredi 17 novembre 2017

Un été près du lac d'Heather Young



Résumé : Plein de suspense et d’émotion, un drame familial à l’atmosphère digne de Daphné du Maurier, pour décrire le poids de la culpabilité, la jalousie entre sœurs et la folie de l’amour. 

1935. Comme tous les ans, Lucy, Lilith et leur petite sœur Emily viennent passer l’été en famille dans leur chalet, sur les bords d’un lac du Minnesota. Mais un matin, Emily est introuvable. Qu’est-il arrivé à l’enfant de six ans ? Nul ne semble le savoir. Et alors que, fou de douleur, leur père se suicidera, Lucy, Lilith et leur mère resteront toute leur vie dans ce chalet, à attendre l’improbable retour de la petite préférée.

1999. Lucy vient de mourir, léguant le chalet et tous ses biens à sa petite nièce Justine. Un héritage qui arrive juste à temps pour la jeune femme qui doit fuir San Diego et une histoire d’amour abusive, pour mettre à l’abri ses deux filles. Mais le vieux chalet n’a rien d’une chaleureuse villégiature. La maison est isolée, bientôt prisonnière de la neige qui recouvre le Minnesota ; son seul voisin est un vieil homme bourru, probablement fou. Et alors que la jeune femme tente de transformer la lugubre bâtisse en foyer pour elle et ses filles, son aînée développe soudain une étrange obsession pour Emily, leur aïeule disparue.
Car la maison n’a pas dévoilé tous ses secrets. Là, dans les affaires laissées par Lucy, se cache un journal. Les Mémoires d’une petite fille naïve qui a laissé se dérouler un drame si terrible que, soixante ans plus tard, sa famille en porte encore la trace…

Genre : Drame.

Remerciements : Je remercie vivement les éditions Belfond et Netgalley qui m'ont fait découvrir cette merveille.

Mon avis : Dès les premières lignes j'ai été séduite par l'écriture de l'auteure et du coup de son traducteur également. Je lirai avec plaisir d'autres ouvrages (ou traductions) des deux. ça vaut le détour ! De la douceur pour caresser ce drame qui se lit de pourcentages en pourcentages. En tout cas c'est un livre poignant avec une fin qui vous refroidit au plus profond de votre être. On s'y croirait presque tellement les descriptions sont magnifiques.

C'est un livre qui me restera en tête encore très longtemps, il m'a touché au plus profond de mon cœur. 

Et on voit que la vie est un perpétuel bouleversement où s'inscrivent des destinées proches voire parallèles au sein d'une même famille. C'est le cas pour les filles Evans de la génération de 1935 et les filles Evans de la génération actuelle... 

Si vous avez l'occasion, lisez-le ! Et accrochez-vous !
Je lui avais accordé une notation de 18/20 car la fin m'avait dérangée mais je lui accorde désormais la note de 20/20, il m'a époustouflée, bouleversée, attristée et conquise ! 

lundi 6 novembre 2017

Bonjour tout le monde, ce texte a été écrit dans le cadre de l'atelier d'écriture Une photo, quelques mots organisé par Leiloona. Vous pourriez consulter ainsi sur son blog l'ensemble des écrits des participants.

Je tiens à m'excuser pour ma dernière participation où je n'ai pu venir commenter les autres textes. Je suis énormément prise par le boulot.


Aventure intérieure

En remontant l’avenue, Gildas s’était arrêté furtivement devant un jeune homme debout au pied d’un lampadaire. Entre eux, le geste avait été vif, la transaction rapide. Puis il s’était ensuite dirigé dans le parc pour s’asseoir comme à l’accoutumée sur le même banc isolé sous un grand saule. Là il savait qu’il serait tranquille à l’abri des regards indiscrets.

Mais aujourd’hui, son banc était occupé par une famille qui avait l’air d’avoir investi les lieux pour un long moment. Gildas s’éloigna à la recherche d’un coin paisible et c’est ainsi qu’il abouti à une petite clairière au fond de laquelle une bouche ouverte monumentale semblait guetter une proie. L’étonnement le saisit, il n’avait jamais vu ce coin. Il jeta un regard circulaire et constata qu’il était désert aussi il décida de s’y installer.

Il s’installa sur un banc de pierre grise,  tira de sa poche son léger achat et se roula un joint, c’était de la « bonne » lui avait glissé le vendeur. Il tira avec délectation tout en observant cette étrange statue qui se trouvait en face de lui.

Un sentiment de plénitude l’envahit et il semblait planer au-dessus des choses de la vie. Soudain sa vue se brouilla et il crut entendre un son caverneux provenant de la gueule du monstre et cru même distinguer une légère fumée s’élever des deux énormes narines.

 Gildas se pinça, « Ciel j’hallucine…, c’est quoi ce truc ? ». Il voulut se lever, mais ses jambes ne répondaient pas, « Que m’a-t-il vendu ? Je ne veux pas mourir, je suis trop jeune !» A peine avait-il fini de penser cela que les  deux yeux proéminents de la statue convergèrent vers lui comme pour établir une connexion. Son cœur s’emballa.

Rien ne bougeait autour de lui mais il eut l’impression qu’un immense aspirateur  venait de se mettre en marche et qu’une puissante force cherchait à l’arracher. Avec ses deux mains, il s’agrippa  de toutes ses forces au banc pour résister le mieux possible quand une énorme langue violacée protractile se déploya avec une extrême précision jusqu’à lui pour le saisit. Tout son corps fut alors recouvert d’un mucus gluant qui le paralysa. Une terreur innommable s’empara de son être, un cri de désespoir jaillit de ses entrailles et se répandit dans les airs tandis que ce muscle énorme le ramenait dans son antre à une vitesse hallucinante.

Quinze jours plus tard, Gildas participe à un groupe de parole dans le centre de désintoxication où il a été admis après sa fantastique aventure dans le parc de son quartier. Tout au fond de sa conscience Gildas avait la ferme conviction de ne plus jamais emprunter un tel chemin, c’’est sûr.  Il se fit alors la promesse de venir ermite… dans le désert. 


lundi 9 octobre 2017

Des ténèbres à la lumière


Des ténèbres à la lumière

    
            

© Kot
Il était parti la veille à Miami pour ses affaires.
Il y resterait trois jours lui avait-il lancé en claquant la porte.
Exigeant, il lui avait laissé une montagne de choses à faire
Dans le seul but, en son absence, de contrôler chaque minute de sa vie.
Le téléphone ne cesserait de sonner. Sa vie ne lui appartenait plus.
A son retour, il ne serait pas satisfait et la traiterait de tous les noms
Et dans un de ces accès de colère inopinée, il la brutaliserait.

Qui était cet homme qu’elle avait jadis épousé ?
Qu’était-il devenu au fil des jours depuis dix ans ?
Elle l’avait aimé passionnément, c’est vrai !
Il était si beau, si drôle, si tendre, si ….

Sa vie était devenue un enfer.
Elle était une étrangère pour elle-même.
Elle avait du mal à se reconnaître en cette femme sans volonté,
Qui baissait la tête et obtempérait à la moindre demande de son mari.
Cette étrangère qui ne sortait plus, ne discutait plus, ne se cultivait plus.
Même son physique avait changé. Où allait-elle ? Quel avenir !

Voilà trois mois de cela, elle avait rencontré par hasard une de ses amies d’enfance
Au coin de la rue en allant rapidement faire une course chronométrée pour le dîner.
Elles avaient gardé le contact et avait trouvé de petits stratagèmes pour échanger avec elle.
Elle lui avait donné un peu d’espoir pour des lendemains meilleurs.
Ce matin, au petit jour, elle avait puisé un reste de courage de l’ancienne Mary
Qu’elle était, dynamique, téméraire,  entreprenante pour chasser celle d’aujourd’hui.

Elle s’était revêtue de tout ce qui lui permettrait d’endosser une autre personnalité.
Personne ne la reconnaîtrait dans son nouvel accoutrement.
Elle avait osé tout braver, tout laisser derrière elle,
Elle s’en allait juste avec son sac à main pour tout bagage
Ses pas la conduiraient vers un autre chemin.

La lumière blafarde du petit matin
Qui se frayait un chemin sans bruit au loin entre les immeubles pour chasser les ténèbres
Etait pour elle un clin d’œil qui lui laissait présager des jours meilleurs.

Quand son étranger de mari reviendrait,
Elle aurait disparu à jamais de sa vie.

La page était tournée. Son pas se fit plus léger et sa marche plus rapide.

Un sourire furtif se dessina sur ses lèvres. Un sentiment de liberté la gagna toute entière.

samedi 7 octobre 2017

Le langage des fleurs d'Erika Boyer


Couverture Le langage des fleurs



Résumé

Rose est dans une relation amoureuse qui ne la satisfait pas mais à laquelle elle ne parvient pas à mettre un terme. Elle supporte le comportement souvent abusif de son petit ami et se concentre sur ce qui a de l'importance pour elle, à savoir, la boutique qu'elle a héritée de son père. Mais le beau Ethan va venir mettre son coeur à l'envers et chambouler le faible équilibre de sa vie. 
Rose se laissera-t-elle cueillir par ce bel inconnu tatoué au charme indéniable ? Arrivera-t-elle enfin à se libérer de cette relation sans amour qui la lie à un homme dont elle pense être redevable ?

Une chose est sûre, l’été s’annonce plein de promesses et les mystérieuses livraisons de fleurs dont la jeune femme est gratifiée seront aussi surprenantes que réconfortantes.


Genre : Romance.

Remerciements : Je remercie très vivement Livraddict ainsi que l'auteure de m'avoir tout d'abord sélectionnée puis envoyé le roman. Et je tiens à m'excuser aussi pour le retard de ma chronique. C'est clair que ça ne fait pas sérieux mais du fait du passage de l'ouragan Maria sur mon île, je n'ai pas eu internet de suite.

Mon avis : D'emblée, j'ai été conquise par la douceur et la fluidité des mots de l'auteure. J'avais l'impression de savourer un délicieux fondant au chocolat au coeur coulant accompagné d'une crème anglaise. Ce roman m'a réellement touché, et ce par rapport à cette profusion d'amour qui en émane (les gestes, les messages cachés, les mots utilisés par les différents protagonistes mais aussi l'écriture de l'auteure pleine de poésie). 

J'ai aussi trouvé que les personnages principaux et secondaires ont été bien construits, crédibles, nous donnons l'impression d'y être. Et même si le duo Rose-Ethan ainsi que celui formé par Stécy et Lucas ont été prévisibles, l'auteure a su également user de suspense, de mystères et de rebondissements pour nous garder en haleine :

- En nous donnant de l'action avec ce copain au comportement irrespectueux et indécent (Mikaël).
- Ce secret de famille auquel on ne s'attendait pas du tout soit dit en passant, qui lie la famille d'Ethan à celle de Rose.
- Et ce mystérieux expéditeur qui envoie des "messages fleuris" pleins de tendresse et de compassion à Rose.

En conclusion, je dirais que cette histoire est tout simplement sublime. Je lui attribue la notation de 17/20 et le recommande fortement à tous ceux qui veulent lire une romance tout en passant un agréable moment.  
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...